acces

Culture plein champs en agriculture biologique

CAROTTE : Visite de l'exploitation de Monsieur Didier Deshayes à Roumagne.

Monsieur Deshayes exploite près en Lot et Garonne et dispose d'une expérience importante dans la culture de carottes de plein champs en agriculture biologique. La superficie mis en oeuvre est de 2,5 ha, avec une période de production privilégiée de janvier à avril. Les mises en place se font de fin juin à début août sur une parcelle avec moins de 20 % d'argile.

Voici les points principaux de l'itinéraire technique :

• précédent : salades, poireau ou engrais vert

• préparation du sol : labour systématique, et reprise au culti-rateau (2 passages dont un pour la destruction du faux semis), réalisation des buttes

• fertilisation de fond : analyse de sol tous les 2 à 3 ans, apports engrais organique CPN Phénix 6-8-15 à 1 tonnes/ha entre les deux passages de culti-rateau

• semis en lignes doubles (3 rangs doubles par ligne) directement à la bonne densité (40 à 50 carottes au mètre) avec un semoir pneumatique Monosem. Variété : Namur obtention Béjo.

• réalisation d'un deuxième faux semis avec la lame associée ou non au brûlage (réalisé si conditions humides), 5 à 6 jours après le semis et avant la levée

• binage mécanique dés que les rangs sont bien marqués

• binage manuel sur le rang obligatoire : 200 heures par hectare dans l'idéal, si plus de 350 heures/ha sont nécessaires, destruction de la parcelle

• protection contre les ravageurs : mouche de la carotte (enterrer les collets), traitement cuivre et microthiol systématique à l'automne (Alternaria et Oïdium)

• limitation de l'irrigation en début de cycle pour favoriser le développement racinaire

Le point essentiel pour la réussite de la culture est la maîtrise des adventices, ce qui nécessite de la rigueur dans les dates d'intervention. Sur l'exploitation, l'adventice la plus difficile à maîtriser est le pourpier.

 

TOMATES : Visite de l'exploitation de Monsieur Guillaume Vlemmings à St Livrade (47). 

Monsieur Vlemmings cultive la tomate sous serre sur 2500 m2 de serres multi-chapelles. Il a fait le choix de la culture de la tomate grappe et l'utilisation de plants greffés achetés (variété Climberley sur porte greffe Beaufort). L'objectif de production est de 16 kg/m2.

Voici les points principaux de l'itinéraire technique :

• précédent : au printemps poireau ou aubergine

• labour profond et sous solage, reprise superficielle

• Fumure : 30 à 35 Tonnes/ha de compost, 1 tonne/ha d'engrais organique  (Phalipou 11-3-3), et 850 kg de Patenkali. Des engrais foliaires organiques au goutte à goutte

• plantation au 15 mars  avec des plants à 2 têtes écartées sans paillage

• déherbage manuel au niveau des plants, mais allées sèches car irrigation localisée

• 3 à 4 effeuillages sur la plante, le 1° intervenant à la floraison du 2° bouquet

• utilisation de ficelles et clips bio-dégradables

• utilisation d'un poudrage soufre et litothame pour l'oîdium

• utilisation d'auxiliaires pour contrôler les attaques de mineuses, pucerons, aleurodes

Les points stratégiques de la réussite de la culture de tomates sont multiples : le choix variétal, la maîtrise de la conduite, le contrôle des ravageurs et maladies, le contrôle de l'aération.

 

Journée filière maraîchage et cultures légumières en agriculture bio du 19 juillet 2011 organisée par les chambres d'agriculture de Dordogne et de Lot et Garonne, l'inter-profession régionale ARBIO, avec la participation de la SARL Bio-Garonne.

 

    Publications

    Commercialisation en maraîchage BIO - Ch. régionale d'Aquitaine 2013

    Ce guide vous permettra d'obtenir des informations sur les différents débouchés du maraîchage BIO mais aussi des repères pour évaluer vos prix de vente.

    Visite des exploitations

    Presse | Marchés publics |  Mentions légales |  Formulaire de contact |  Plan du site |  Nous trouver    |  RSS