acces

Consultez l'ensemble de nos publications sur la filière palmipède (effluents d'élevage, logement et parcours, alimentation, gavage...).

Information

PIPO : La nouvelle lettre d'information pour les éleveurs de palmipèdes gras de Dordogne.

Le Périgord regroupe beaucoup d’atouts pour le développement et l’avenir de notre filière : de la recherche scientifique à Coulaures, de la formation au lycée agricole de Périgueux, une organisation de la profession avec l’Association Foie Gras Périgord, les producteurs fermiers regroupés dans Bienvenue à la Ferme, l’Institut du goût…et tout le réseau des producteurs avec des entreprises performantes en leur domaine avec plusieurs abattoirs modernes et dynamiques.
Ce réseau de professionnels doit mieux communiquer pour avancer par des actions collectives stratégiques. Le lien qui vous est proposé c’est : ''PIPO'' … avec l’humour de ceux qui ne se prennent pas au sérieux… tout en travaillant sérieusement !

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant !

Visualisez la 1ère newsletter PIPO.

Visualisez la 2ème newsletter PIPO.

Alimentation

 Conduite et gestion des transitions alimentaires chez les oies destinées à la production de foie gras - INRA - Prod.Anim. 2012

L’élevage des oies destinées à la production de foie gras est réputé pour être techniquement délicat. Un certain nombre de problèmes survenant sur le terrain viennent d’une mauvaise maîtrise de la conduite alimentaire. Les verrous et les leviers d’action permettant d’affronter les périodes sensibles de l’élevage de l’oie destinée à la production de foie gras sont désormais mieux connus.

Logement et parcours

Agroforesterie : Préparation des sols et Entretien des parcours

Améliorer la qualité des parcours palmipèdes, résultats des essais - Innov'a 2013

Afin de répondre à la demande des éleveurs, la station d’expérimentation appliquée de Coulaures (ASSELDOR) mène depuis plusieurs années des essais sur l’amélioration des parcours des palmipèdes (oies et canards). En effet, les pattes palmées de ces oiseaux dégradent rapidement les prairies, notamment au plus près des bâtiments. Il est donc important, pour le bien-être des animaux, mais aussi pour leur niveau de performances et la limitation de la pollution des sols, de proposer de nouvelles pratiques.

 Le logement collectif pour le gavage des canards  - 2013

Pourquoi doit-on changer les logements de gavage ? Quels conseils pour bien choisir son logement ? Quelles sont les aides ? Quels sont les modèles disponibles ?... Ce document, proposé par le Centre d'études des Palmipèdes du sud Ouest, vous apporte des réponses à vos questions sur les logements collectifs pour le gavage, notamment sur les caractéristiques techniques minimales à respecter.

Parcours : rendement et résistance au piétinement - 2009

L'objectif de ce parcours est de choisir des espèces végétales à bon rendement qui présentent les meilleurs caractéristiques d'adaptation à un sol tout en étant très appétant pour les oies.

•  Agroforesterie : marche à l'ombre... des noyers - 2009

Ce parcours sous noyeraie permet de mesurer les effets d'une interaction entre l'arbre et les animaux. Utiliser les noyeraies comme parcours offre de nombreux avantages : améliorer le confort des animaux, augmenter les rendements et la croissance des arbres, apporter une fumure naturelle...

Agroforesterie : les quatre saison de résultats - 2009

Ce document révèle l'impact favorable sur les arbres de la conduite des oies sur un parcours planté en noyers. En effet, l'association parcours-noyeraie ne présente, au bout de quatre années, que des avantages : s'affranchir de l'apport d'amendements, améliorer les rendements et la croissance des arbres, améliorer le confort des animaux...

Gavage

Obtenir un maïs gavage de qualité - Innov'a 2011

La qualité du maïs gavage commence par le choix de la variété, se poursuit à la récolte, au séchage puis au stockage. Son taux d’amidon est déterminant dans la performance de gavage.

 Gavage court : effet de l'âge et du sexe - Novembre 2010

Le gavage court a pour objectif de réduire la durée du gavage, soit 14 à 15 jours, en assurant la qualité (65 % d'extra et première) et de réduire la mortalité. Ce document présente le protocole et les résultats des essais de gavage court.

• Guide pratique du gavage de l'oie - Station exp. de Coulaures - 2009

Ce guide a pour objectif d' aider le producteur à diminuer la pénibilité du gavage des oies : en mobilisant moins de main-d’œuvre, en gavant moins longtemps, avec seulement deux week-ends bloqués tout en optimisant les performances techniques et économiques.

 Gavage : le bruit des extracteurs d'air - 2008

L'objectif de cet essai est de limiter la nuisance sonore des extracteurs d'air à l'aide d'un écran anti-bruit pailleux. L'utilisation de la paille comme écran antibruit, s'inscrit dans la durabilité. Moyen simple et économique, pour réduire la gène générée par les systèmes dynamiques d'extraction d'air des salles de gavages.

  L'eau en gavage : des économies possibles  - 2008

Le lisier des palmipèdes est très dilué (3 à 5 % de MS) ce qui augmente considérablement les volumes à stocker et à épandre. Avec des moyennes annuelles de 57 litres par canards et 96 litres par oies, les palmipèdes consomment beaucoup d'eau. Un partie non négligeable (10 à 30 %) pourrait être déviée de la fosse à lisier.

La plume de l'oie : la revue technique des producteurs de palmipèdes gras

La Ferme de l'Oie et du Canard, station d'expérimentation et de démonstration travaille pour l'ensemble de la filière palmipède. Les résultats font l'objet de publications dans un périodique spécialisé : La plume de l'oie.

Plume du Palmipôle N°1 - Juin 2014

Nouveau journal né de l'union de la Plume de l'Oie et de la Gazette du Palmipôle, avec les résultats de nombreux essais menés sur le site de Coulaures (24) et celui d'Artiguères (40).

Plume de l'oie N°21 - Juin 2013

Agro-écologie, le sorgho en élevage et en gavage, la pulpe de betterave, l'alimentation en libre choix pour les canards, les parcours tournants...

Plume de l'oie N°20Juin 2012

Occupation de l'espace par les canards, alimentation multiphasée en semi-plein air, amylopectine et transit digestif, adaptation des oies au sorgho...

Les effluents d'élevage

Valoriser les lisiers en élevage Palmipèdes gras - Innov'a 2011

Sur environ 50 litres d’eau consommés par canard et 87 par oie sur une période de gavage, 11 à 27 % correspondent à l’eau utilisée pour le nettoyage de la salle et des abreuvoirs.Peu chargée, cette eau de nettoyage se retrouve pourtant stockée dans la même fosse que les déjections.

Diminution des volumes de lisier et économies d'eau en gavage  - Novembre 2008

Le recyclage et la valorisation des eaux de lavages en salle de gavage sont possibles. Cette fiche expose les avantages le le plan économique et environnemental du système de tapis surélevé.

Le traitement des lisiers : "la solution compostage" - Novembre 2008

Le compostage est un moyen de valoriser les effluents d'élevage, en utilisant du fumiers pour absorber les lisiers. L'application de la méthode, présentée dans cette fiche, chez un éleveur gaveur d'oies a permis une valorisation de 20 à 30 % des lisiers produits.

• Essai 2 : substrats base paille

A mélange optimum, cet essai a permis de montrer que, le compostage sur base de paille permet d'absorber autant de lisier que sur base de copeaux.

• Méthane : le nouveau gaz-oie ? - Novembre 2008

Le recyclage et la valorisation des eaux de lavages en salle de gavage sont possibles. Cette fiche expose les avantages le le plan économique et environnemental du système de tapis surélevé.

 

Eléments de bonne conduite de la ponte

• Reproduction, de l'intérêt de la préincubation  -  2010

Le réchauffage hebdomadaire des oeufs permet d'augmenter le pourcentage de nés par oeufs mis en incubation et de rester à 62 % à 21 jours et encore 48 % à 28 jours de stockage.

• Ponte : Alimentation rationnée et performances  -  2010

La surconsommation en début de ponte semble avancer la chute de production. Le rationnement quantitatif permet de gagner 2,7 oeufs et un oison par oie.

• Ponte : Concentration de l'aliment et performances   -  2010

La sous-consommation en période chaude conduit à distribuer un aliment plus concentré. Mais il faut maîtriser le poids des oies en jugeant du gain de poids entre MEP et pic de ponte et appliquer le rationnement quantitatif tout au long de la ponte.

Presse | Marchés publics |  Mentions légales |  Formulaire de contact |  Plan du site |  Nous trouver    |  RSS