acces

Le 24/06/2016 02:59 Il y a : 1 année(s)

Les clefs pour implanter des cultures dérobées pour des fourrages en automne

Reportage sur un éleveur en bovin et ovin en Périgord Pourpre Vallée de l'Isle

Cédric LAFON est éleveur ovins/bovins à Neuvic

Semés au 15/08/2015, après une céréale, les 6 ha de colza fourrager ont permis d'alimenter un lot de 280 brebis en lactation ainsi que les 10 béliers dès le 1er novembre.

Face aux effets bénéfiques sur le lot, Cédric va en réimplanter 3 ha cette année. La mise en culture est simple : épandage de 20t de fumier/ha, déchaumage, semis avec herse rotative et semoir en combiné avec roulage aussitôt. L'exploitation en affouragement en vert a duré jusqu'au 15 janvier et c'est la pluviométrie importante qui n'a pas permis d'exploiter l'intégralité des 6 ha. 3 ha au total ont été très bien exploités avec une récolte tous les 2 jours et un stockage sur aire bétonnée. Les brebis ont reçu une ration de base composée à 50% de maïs ensilage et 50% de colza fourrager avec du foin à volonté. Pas de céréale consommée par les brebis et une diminution d'1/3 de la quantité de tourteau de soja dans la ration. Conclusion, des brebis en très bon état, des agneaux à forte croissance avec des consommations de concentrés réduites car les agneaux eux-mêmes consomment le colza.

En 2016, l'éleveur espère réduire l'ensilage de maïs pour faire du grain et le remplacer par de l'ensilage de méteil et le colza fourrager.

Article rédigé par Camille DUCOURTIEUX, conseillère fourrage à la Chambre d'agriculture de la Dordogne


Presse | Marchés publics |  Mentions légales |  Formulaire de contact |  Plan du site |  Nous trouver    |  RSS