acces

La chaleur du soleil est récupérée avec des capteurs thermiques, puis cette chaleur est transmise à l'eau contenue dans un réservoir. La réglementation, les bases de la production d'électricité, ... toutes les informations sur le solaire photovoltaïque.

Le solaire thermique, de quoi s'agit-il ?

La chaleur du soleil est récupérée avec des capteurs thermiques, puis cette chaleur est transmise à l'eau contenue dans un réservoir. En exploitation d'élevage, ce principe est utilisé pour fournir de l'eau chaude destinée au lavage des installations et à la préparation des aliments. En gîte, chambres d'hôte ou camping, ce principe est utilisé pour fournir de l'eau chaude sanitaire (Chauffe eau solaire individuel ou CESI).

Une réglementation peu contraignante

L'installation d'un chauffe-eau solaire ne nécessite pas d'autorisation, sauf dans certains sites classés. Cependant, pour un bâtiment existant, une déclaration de travaux est à effectuer auprès des services municipaux et pour une construction neuve, les capteurs doivent paraître sur les dessins du permis de construire.

Une énergie gratuite et disponible partout

Il s'agit de l'énergie contenue dans le rayonnement solaire global qui atteint la surface de la terre. Elle est disponible partout et son usage est gratuit. Le rayonnement solaire global comprend le rayonnement direct, provenant en ligne droite du soleil par temps clair, et un rayonnement diffus résultant de la diffusion de la lumière dans l'atmosphère essentiellement par la couverture nuageuse, tous deux exploités par les capteurs solaires. Ainsi même par temps couvert, un chauffe-eau solaire fonctionne et produit de l'eau préchauffée (entre 15°C et 40°C).

Cependant, les capteurs ne produisent de l'eau chaude au dessus de 40°C que lorsque l'ensoleillement est suffisant. Dans notre région, l'ensoleillement disponible permet de couvrir en moyenne 60 à 80 % des besoins énergétiques sur une année. Il faut donc mettre en place des dispositifs d'énergie d'appoint et de stockage, pour les périodes défavorables (longues périodes de mauvais temps en hiver ou demi-saison). Cependant, dans une optique de substitution d'énergie maximale en énergie solaire, la priorité doit toujours être donnée à l'énergie solaire et donc au rendement maximum du chauffe-eau solaire. Ainsi, le recours au chauffage d'appoint sera réduit au minimum : isolation thermique du ballon de stockage poussée, mise en place d’un voyant montrant que le chauffe-eau solaire marche correctement …

Solaire thermique - élevage lait
Presse | Marchés publics |  Mentions légales |  Formulaire de contact |  Plan du site |  Nous trouver    |  RSS